top of page
  • Photo du rédacteurAlexis Perez

Flowers In The Rain : le pire coup marketing de l'histoire du Rock

Dernière mise à jour : 10 nov. 2022



Si je vous parle d’un groupe qui détruit des télés sur scène, utilise du Sitar dans ses morceaux et a fini 2ème du classement singles au Royaume-Uni en 67 en plein summer of love ? Si vous me répondez The Who, les Beatles ou les Rolling Stones, vous n’y êtes pas du tout et j’aurais moi-même répondu la même chose il y a encore quelques semaines. Je ne sais pas comment mais malgré mon amour pour la scène rock anglaise des années 60, j’étais passé complètement à côté d’un groupe qui a pourtant joué un rôle majeur et ouvert la voie pour la scène psyché, hard rock et glam. Ce groupe, c’est The Move. Aujourd’hui, plutôt que de vous raconter toute leur histoire, je vais m’attarder sur un épisode intéressant de leur carrière. Le jour où ils ont été poursuivis en justice par le Premier Ministre britannique.


Harold Wilson et sa "Very Personal Secretary"


Avant de parler de The Move, il faut re-situer le contexte. Le 15 août 1967, le gouvernement britannique, mené par son Premier Ministre Harold Wilson, passe la loi appelée “Marine Broadcasting Offences Act” qui rend illégalles les radios pirates qui émettent depuis des bateaux amarrés autour de l’île. Si vous avez vu le film Good Morning England, c’est exactement de cet épisode dont il s’agit. Si vous n’avez pas encore vu ce film, vous vivez dans l'erreur !

Harold Wilson. © unknown

Dans l’Angleterre des années 60, la moyenne d’âge est de 27 ans. Et la seule radio officielle est la BBC et elle ne passe que très peu de pop ou de Rock. Autant vous dire que cette nouvelle loi passe très mal et rend Harold Wilson extrêmement impopulaire auprès de la jeunesse. D’autant qu’à la même époque, des rumeurs courent au sujet d’une liaison que Wilson entretiendrait avec sa secrétaire Marcia Williams.


Voilà donc pour le contexte. Revenons à The Move ! Le 25 août 1967, The Move sort son single Flowers in The Rain en plein Summer of Love, dont les arrangements orchestraux caractéristiques sont à mettre au crédit de Tony Visconti (qui travaillera plus tard notamment avec T.Rex et David Bowie).


Tony Secunda. © Michael Stroud

"Disgusting, Depraved, Despicable"


Le manager de The Move, Tony Secunda, est un habitué des gros coups promotionnels et a un sacré penchant pour la provocation. Pour la sortie de ce nouveau morceau, Secunda a l’idée de faire réaliser des cartes postales illustrées par Neil Smith et inspirées de l’illustrateur autrichien Franz von Bayros. Ces cartes représentent Harold Wilson à poil, au lit avec sa “Very Personal Secretary", Marcia Williams, en déshabillé transparent, avec la femme de Wilson cachée derrière un rideau qui observe la scène. Le tout dans un décor évoquant sans trop de subtilité une maison close, et avec la phrase : “Aussi dégoûtant, dépravé, abject qu’Harold puisse être, Magnifique est le seul mot pour décrire Flowers In The Rain de The Move, sorti le 25 août.” Niveau provoc’ on atteint des sommets !


Tony Secunda ne s’est évidemment pas arrêté à la seule impression de ces 500 cartes postales. Le petit filou est allé chercher un homme politique, Michael Foot, pour lui demander de distribuer lesdites cartes dans les rangs du parlement. Dans le même temps, Secunda les fait aussi envoyer à des journalistes, des DJ et des stations de radio. Tout ça sans en avertir le groupe ni leur demander leur avis.


Flowers In The Rain. © Neil Smith

Cette jolie illustration, que vous pouvez admirer ci-contre, ne plaît évidemment pas au Premier Ministre, qui envoie The Move devant le tribunal pour diffamation le 1er septembre, à peine six jours après la sortie du single. Trevor Burton, le guitariste du groupe, raconte qu’ils ont appris la nouvelle lorsque des centaines de photographes se sont massés à la sortie d’un de leur concert, "comme s’ils étaient d’un coup devenus aussi célèbres qu’Elizabeth Taylor” et que l’un d’eux leur a dit “ah vous n’êtes pas au courant ? Vous êtes poursuivis par le Premier Ministre !


Dans les semaines suivantes The Move fait la Une de nombreux journaux et tabloïds qui jouent un drôle de jeu en prétendant être outrés de l’attitude du groupe, “totalement irrespectueuse vis-à-vis du Premier Ministre”, tout en permettant à l'illustration en question de se diffuser... Et au groupe de gagner encore en visibilité.


Le jugement au tribunal a lieu le 12 octobre 1967. Tony Secunda loue pour l'occasion une belle Rolls-Royce rouge mais elle tombe en panne sur la route entre Londres et Birmingham d’où le groupe est originaire. The Move arrive donc en retard, rate l’audience mais plaisante avec les journalistes devant le tribunal, un livre sur le LSD à la main, affirmant qu’ils n’ont pas de préférence politique et "pourraient voter pour quiconque écoute Frank Zappa ou Jimi Hendrix". Tant qu’à faire, autant rester dans la provoc’ jusqu’au bout !


The Move et Tony Secunda (à gauche), le 12 octobre 1967. © Mirrorpix

Ironie de l’histoire, Harold Wilson est représenté au tribunal par l’avocat et homme politique Quintin Hogg, le même qui aurait propagé la rumeur de sa liaison avec sa secrétaire. Malgré ça, Wilson gagne le procès et le groupe est contraint de reverser l’intégralité des royalties de Flowers In The Rain et de la face B Lemon Tree à des œuvres caritatives choisies par Wilson : The Spastics Society et l'Hôpital de Stoke Mandeville, qui viennent en aide aux patients paraplégiques. Le manque à gagner pour The Move pourrait s’élever à plusieurs millions de Pounds aujourd’hui.


Deuxième ironie de l’histoire ! Je vous parlais en début de chronique du Marine Offences Act qui a fait fermer les radio pirates. Eh bien la BBC lance Radio One le 30 septembre de la même année - toujours en 1967 donc - pour remplir le créneau laissé vacant par ces radios pirates fraîchement disparues. A 6h55 du matin, le DJ Tony Blackburn lance le premier titre de la radio. Je vous le donne en mille : Flowers In The Rain.


Peu de temps après, The Move remercie Tony Secunda avant d'engager Don Arden, l'ancien manager des Small Faces. Le groupe envisageait ensuite de sortir le single Cherry Blossom Clinic - une chanson légère sur les fantasmes d'un patient interné dans une institution psychiatrique - et sa face B satirique Vote For Me. Echaudés par leur expérience devant la justice, les musiciens décident finalement de ne pas le sortir. Cherry Blossom Clinic finira tout de même en clôture de leur premier LP Move sorti en 1968, contrairement à Vote For Me qui n'aura le droit à une sortie qu'en 1997.


Après un certain succès commercial à la fin des années 60, le groupe s'essouffle et malgré l'arrivée de Jeff Lynne comme second guitariste et claviériste, The Move se sépare après un dernier album sorti en 1971. Des cendres de la formation naquît un projet amené à devenir autrement plus mythique : Electric Light Orchestra...



 

Vous pouvez retrouver Breakfast In Backstage en podcast sur Spotify, Deezer, Apple et vos plateformes de podcast favorites, et en vidéo sur notre chaîne YouTube. Vous pouvez aussi retrouver nos playlists thématiques sur les plateformes de streaming, et des articles et interviews ici-même. Et évidemment, vous pouvez nous suivre sur les réseaux sociaux pour ne rien manquer de nos actus et pour échanger avec la communauté !



62 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page